Registre du maquis

Retrouvez l’intégralité du registre des Maquis de Vabre , retranscrit en numérique.

L’inscription des volontaires au Maquis de Vabre a été effectuée à partir du Jour J (6 Juin 1944) sur un « Grand Livre » de comptes cartonné, utilisé dans l’industrie textile locale. Avec une témérité évidente, il était demandé à chaque volontaire (déjà sur place ou non) de faire enregistrer son identité réelle, son nom de code (le cas échéant), sa profession, ses parents, et les nom et lieu de résidence de la personne à joindre en cas d’accident. Après la Libération du Tarn, cette liste a été reprise sur un second « Livre de comptes » qui donnait en plus l’unité, le grade et le cursus de chacun. Les registres étaient sous la responsabilité d’une équipe administrative dirigée par Jean Bovis, alias Bosiflora, membre aussi du réseau d’évasion Françoise à Toulouse et qui sera membre du C.D.L de cette ville après sa Libération.

Page 1 du registre des Maquis de Vabre

La page 5 du registre, ci-dessous, illustre la pluralité de ce maquis : Français et étrangers, de tous ages, de toutes professions, de toutes religions ; que corrobore l’analyse du registre présentée ci-après.

Page 5 du registre des Maquis de Vabre

Ainsi, les lycéens Maurice de Comte, futur Contrôleur Général des Armées et Arsène Woisard, futur général de Corps d’Armée commandant l’Armée blindée Française, sont suivis par Hans Müller, prisonnier déserteur de la Waffen S.S., chauffeur de la 2ème Cie des Maquis de Vabre, soupçonné un moment d’avoir donné son Maquis lors de l’attaque de La Roque du 8 Août 1944. Il est devenu à la Libération chauffeur d’un commandant à Marseille !

L’existence de ce registre a permis, au lendemain de la guerre, de faire une analyse approfondie de la constitution de ce maquis, dont voici un extrait :

 

MAQUIS DE VABRE
A – Situation de Famille

  • 332 Célibataires
    dont 13 soutiens de famille
  • 17 Mariés sans enfants
  • 50 Mariés un enfant
  • 27 Mariés deux enfants
  • 8 Mariés 3 enfant
  • 1 Marié 4 enfants

Total = 435

 

B – Effectifs par âge en 1944

  • 13 âgés de 45 à 56 ans
  • 37 âgés de 31 à 33 ans
  • 164 âgés de 22 à 30 ans
  • 168 âgés de 19 à 21 ans
  • 22 âgés de 18 ans
  • 11 âgés de 17 ans
  • 2 âgés de 16 ans
  • 2 âgés de 15 ans

Total = 419

 

Les plus agés

  • Elie GALIBERT, 56 ans
  • Maurice SEYMOUR, 56 ans
  • Emmanuel HIRSCH, 54 ans
  • Alphonse SOL, 53 ans
  • Joseph GAROT, 52 ans
  • Georges BASCOUL, 50 ans
  • Jean-Mathias LEVY, 49 ans
  • Eugène DURIEUX, 48 ans
  • Henri COMBES, 47 ans
  • Louis GEZE, 47 ans
  • Léonce LACROIX, 46 ans
  • Léonce DUFOUR, 45 ans
  • Herscud LAZARD, 45 ans
Les plus jeunes

  • Jean DELMAS, 17 ans
  • Daniel EMSCHWILLER, 17 ans
  • Roger GOS, 17 ans
  • Aimé ICHARD, 17 ans
  • Bernard KALIKZTEIN, 17 ans
  • Werner LIEBHOLD, 17 ans
  • Paul ROQUE, 17 ans
  • René SOUCASSE, 17 ans
  • Simon SCHWARZFUCHS, 17 ans
  • Raymond VITTOS, 17 ans
  • Jacob WELTMANN, 17 ans
  • Marcel VOGELSINGER, 16 ans
  • Théo BOHRMANN, 15 ans
  • Robert SUC, 15 ans

 

C – Professions
  • 78 Etudiants
  • 38 Sans professions déclarées
  • 15 Militaires
  • 11 Ajusteurs
  • 7 Fonctionnaires
  • 6 Maçons
  • 5 Fil. Tisserands
  • 5 Mineurs
  • 4 Electriciens
  • 3 Cadres
  • 3 Etudiants du Sup.
  • 3 Radios
  • 2 Cuisiniers
  • 2 Maroquiniers
  • 2 Tourneurs
  • 1 Bûcheron
  • 1 Ebéniste
  • 1 Forestier
  • 1 Huissier
  • 1 Magistrat
  • 1 Mégissier
  • 1 Peintre
  • 1 Scieur
  • 44 Policiers
  • 25 Chauffeurs
  • 12 Commerçants
  • 9 Médecins
  • 7 Ingénieurs
  • 5 Dessinateurs
  • 5 Manoeuvres
  • 5 Officiers
  • 4 Instituteurs
  • 3 Charcutiers
  • 3 Fourreurs
  • 2 Carriers
  • 2 Employés de Banque
  • 2 Représentants
  • 2 Viticulteurs
  • 1 Coiffeur
  • 1 Editeur
  • 1 Forgeron
  • 1 Jardinier
  • 1 Marchand de vin
  • 1 Minotier
  • 1 Plombier
  • 38 Agriculteurs
  • 17 Boulangers
  • 12 Mécaniciens
  • 7 Aumoniers
  • 7 Professeurs
  • 5 Employés
  • 5 Menuisiers
  • 5 Tailleurs
  • 3 Bouchers
  • 3 Comptables
  • 3 P.T.T.
  • 2 Charpentiers
  • 2 Horlogers
  • 2 Tapissiers
  • 1 Armurier
  • 1 Cordier
  • 1 Forain
  • 1 Géomètre
  • 1 Journaliste
  • 1 Mécanographe
  • 1 Patissier
  • 1 Serrurier
Total = 448

Certaines professions comme les boulangers étaient recherchés car elles évitaient le départ au S.T.O. !

D – Lieux de provenance des maquisards
TARN : 184
Castres : 49 Lacaune : 32 Vabre : 17
Brassac : 13 Viane : 10 St-Pierre : 8
Ferrières : 9 Albi : 7 Graulhet : 6
Carmaux : 4 Lacaze : 4 Mazamet : 3
Espérausses : 2 Montredon : 2 Réalmont : 2
St-Salvy : 2 Divers : 9
Autres départements, villes : 225
Paris : 52 Toulouse : 41 Hérault : 23
Strasbourg : 18 Moselle : 8 Gironde : 7
Aveyron : 6 Tarn et Garonne : 6 Aude : 5
Mulhouse : 5 Nord : 5 Lot : 4
Ariège : 3 Basses Pyrénées : 3 Dordogne : 3
Rhône : 4 Corse : 2 Doubs : 2
Gard : 2 Gers : 2 Haute-Garonne : 2
Hautes Pyrénées : 2 Alpes Maritimes : 1 Ardèche : 1
Belfort : 1 Eure-Loir : 1 Haute-Vienne : 1
Isère : 1 Loire-Atlantique : 1 Lot et Garonne : 1
Marne : 1 Savoie : 1 Var : 1
Vienne : 1 Vosges : 1
Français d’Algérie : 2 Français de Belgique : 1
Étranger : 55
Polonais : 16 Allemands : 12 Roumains : 7
Espagnols : 6 Russes : 4 Italiens : 3
Tchèques : 3 Belge : 1 Hongrois : 1
Suisse : 1 Turc : 1
Total = 464

 

E – Date d’enregistrement au maquis
De mars 1943 à décembre 1943 : 25
De janvier 1944 au 5 juin 1944 : 37
Inscriptions au registre militaire sur juin : 202
sur juillet : 68
sur août : 124
du 1er au 5 septembre : 11
Total = 467

Les totaux ne sont pas tous égaux en raison d’absence de certains renseignements.