À propos

Éditeur

Ce site est édité par l’Amicale des Maquis de Vabre (Tarn) :

Amicale des Maquis de Vabre
Rue du Suquet
81330 Vabre
France

Il a été construit à partir de l’an 2000, en s’appuyant sur les archives de l’Amicale, sous l’autorité et la plume d’Odile (1917-2017) & Guy de Rouville (1915-2017) , acteurs et témoins de l’histoire des Maquis de Vabre.

L’Amicale des Maquis de Vabre propose également, à Vabre même, une exposition à visiter.

Pour contacter l’Amicale ou le webmestre.

Pour laisser un message (public) sur le livre d’or.

Voir aussi La vie de l’Amicale (1945-21éme siècle).

Documents de référence

Les témoignages et les documents…

… publiés sur ce site sont uniques et proviennent (sauf mention contraire) des archives de l’Amicale des Maquis de Vabre, aujourd’hui transférées aux Archives départementales du Tarn. Ils font partie des quelques 300 originaux clandestins conservés depuis 1944 par l’Amicale des Maquis de Vabre et sont d’origines diverses : clandestine ou non, civile ou militaire. Ils ont été conservés sur place, intacts, depuis juin 1944 et ne sont pas accessibles au public pour l’instant. En raison de leur fragilité, ils sont en train d’être décrits, décodés et retranscrits un par un par Odile de Rouville avant d’être confiés aux Archives Départementales du Tarn. Des reproductions sont gardées à Vabre pour une exposition publique en cours. Celle-ci fera suite à ce qui est déjà exposé sur les mouvements de jeunesse et la Résistance au Musée de l’Histoire du Protestantisme en Haut-Languedoc à Ferrières (canton de Vabre, Tarn).

Composition des archives

  1. Le Registre militaire clandestin du Maquis C.F.L. 10. Ouvert le lendemain du Jour J (débarquement en Normandie le 6 Juin 1944). Il contient les noms réels, les noms de guerre et l’identité civile et militaire complète de tous les maquisards inscrits au rôle du C.F.L. 10. Il est retranscrit intégralement en version numérique ici.
  2. Dossiers clandestins : Notes de commandement, ordres de marche, administration, réquisitions, renseignements de police, vie quotidienne civile et militaire. Originaux sur papier pelure, la plupart dactylographiés et datés, avec mention de l’expéditeur et du destinataire.
  3. Dossiers administratifs après la Libération du Tarn (22 Août 1944) jusqu’à la fin de l’année civile. Originaux à la main ou dactylographiés (prisonniers allemands à Vabre, paiements des réquisitions, certificats militaires, révision des conseils municipaux etc…) sous le contrôle du C.D.L. du Tarn et des services civils et militaires du Gouvernement Provisoire de la République.
  4. Archives familiales ou personnelles, période clandestine 1940-1944. Provenance : maquisards, résistant(e)s civils et militaires, agent(e)s de liaison, assistantes sociales, infirmières, mouvements de jeunesse. Originaux ou photocopies – photos et dessins – deux films : Le Tortillard – 1941 – et La Libération de Vabre 1944.
  5. Témoignages écrits, civils ou militaires, à l’occasion des rassemblements anniversaire à Vabre (7 rassemblements entre 1945 et 1999). Demande systématique de souvenirs personnels en 1994 et 1999 pour la 1ère et le 2ème édition d’un livre (cf. ci-après, recueillant au total plus de 100 témoignages).
  6. Des cassettes et vidéocassettes amateurs, les anciennes en mauvais état.
  7. Pour les deux éditions du Chargeur n’a que vingt balles une quinzaine de livres, thèses, articles de journaux, dont extraits utilisés. Noms des auteurs et des éditeurs indiqués en post-face des volumes.

Certains témoignages (et documents) ont déjà été publiés dans un livre de récits de résistance dans la montagne du Tarn, publié par l’Amicale des Maquis de Vabre en 1995 pour le 50ème anniversaire du Maquis de Vabre, complété et réédité en 1999 (mais aujourd’hui épuisé) :

Le chargeur n’a que 20 balles
Messages personnels des Maquis de Vabre
F.F.I. – Tarn – C.F.L. 10
2ème édition 1999 (épuisé dans ses deux éditions)

Autres références

Dossier pour le colloque sur Les protestants français pendant la dernière guerre mondiale, Paris – 1992, sous la présidence de l’historien René Reymond. Musée du Protestantisme en Haut-Languedoc (81260 Ferrières, Tarn).

 

 

 

La Résistance sans héroïsmeCharles d’Aragon (1977, réédité par les Éditions du Tricorne, Genève, 2001)

 

 

 

 

La Filière du Rail – Gabriel Nahas, Avant-propos de Hubert Beuve-Méry (France-Empire, 1982).

 

 

 

 

Les réseaux Action de la France combattante 1940-1944 (distribué par les Éditions France-Empire, 1985).

Maintenant publié au format électronique par la Fondation de la Résistance.

Ouvrage collectif de l’Amicale des réseaux Action de la France combattante, amicale créée sous la présidence du Général de Gaulle et investie des droits d’auteur. Les intervenants devenus célèbres (Arc / Chaban-Delmas) ou restés obscurs (les pianistes) sont acteurs de leur propre récit. En termes simples et directs, dénués d’arrières pensées médiatiques, l’ouvrage explique l’action concertée qui a permis aux maquisards de la France occupée d’être armés, renseignés, financés depuis Londres et Alger et de se savoir partie prenante dans les opérations militaires alliées. Largement illustré de photos d’archives, de schémas techniques, de dessins à la plume. Source capitale de renseignements, trop peu connu en raison des lourdeurs du secret-défense.

 

De la Chouette au Merle BlancOdile Paul Roux. Albi, 1945.
Disponible en version électronique sur ce site :  De la chouette au merle blanc .

Visiter aussi Le petit monde d’Odile Pol Roux, blog ouvert en mai 2007.

 

 

Revue du Tarn – Hiver 2003-2004. Traduction complète en français, par Odile de Rouville, de War in the Languedoc rouge et de Mission to the Tarn, du Major Davies.

 

 

 

De l’étoile jaune à la Résistance armée (1942-1944) – Léon Nisand, préface du Professeur Albert Jacquard (Safed Editions, 2003).

Publicités