La reconnaissance des forces intérieures

Le commandement à Alger avait transmis par radio l’ordre de donner des grades militaires à tous les responsables de la Résistance ayant autorité sur un ensemble de maquis, le grade étant proportionnel au nombre de maquisards enrôlés. Les grades « à titre provisoire » ont été (ou non) confirmés après la Libération. Les « naphtalinards », officiers d’active n’ayant pas rejoint la Résistance avant une certaine date (uniformes mis à l’abri dans la naphtaline) n’étaient pas acceptés avec leur grade de 1939.

Nomination de Pol Roux au grade de Capitaine

1er Bureau

D E C I S I O N
-:-:-

Par décision en date du 15 juillet 1944 est nommé au grade de Capitaine, à titre temporaire :

le Lieutenant Pol Roux,

Commandant le Secteur Militaire de Vabre-Lacaune-St-Pierre-Montredon, et du Sidobre.

Cette nomination sera soumise au Colonel Chef Régional F.F.I. pour ratification.

le 15 Juillet 1944
DURENQUE.-
Lieutenant-Colonel Commandant de Zone
Chef F.F.I. du Tarn

DESTINATAIRES :
Zones A, B, C, D.
ARMAGNAC
NIMES
ROBUR pour information.
VERDUN à titre de C.R.-

-:-:-

La nomination était transmise à qui de droit. Ici, en l’occurrence :

  • Le commandement des différentes zones du Tarn.
  • Armagnac : chef départemental du maquis « volant ».
  • Nîmes (capitaine Cartier) : adjoint de Durenque.
  • Robur : Président (à l’époque) du Comité de Libération.
  • Verdun : Serge Ravanel, chef régional F.F.I.
Publicités