Maquis de la Malquière, décembre 1943

Roger Cahen, François Lévy, Jean Hirch, Roger Bloch, Henri Glowinsky, Georges Hirch, Daniel Kouklia
  • Roger Cahen, né en 1919 à Dijon, Croix de guerre 1939.
  • François Lévy, né en 1921, école Polytechnique, puis École des ponts et chaussées en 1945, et carrière dans l’électrification des chemins de fer. Décédé en 2010.
  • Jean Hirch, né en 1922 à Paris.
  • Roger Bloch, né en 1925 à Paris, étudiant.
  • Henri Glovinsky, né en 1925 en Pologne, tailleur.
  • Georges Hirch, né en 1923 à Paris.
  • Daniel Kouklia, né en 1924 à Paris, fourreur.

Dans ce grenier…

… du château de Bousquet (Saint-Pierre-de-Trivisy), autrefois compartimenté en chambres, fut caché Robert Esquenazi, membre du commando OSS PAT parachuté sur Virgule le 6 août 1944, et blessé à la réception.

 

Grenier du château de Bousquet, 2018 – photo © Tristan D.

Robert [Esquenazi] est resté dans une chambre du grenier, surveillé par Jérémie le jardinier, jusqu’à la Libération de Castres. On a caché son uniforme, en cas de danger, il prétendait facilement qu’il était un ouvrier espagnol car il était cubain. Je montais tous les jours lui donner des nouvelles de la guerre.

 

Odile de Rouville

Stèle du terrain de parachutage Virgule

Stèle de Virgule – Maquis de Vabre / CFL 10 – Viane

"De la Chouette au Merle blanc, le chargeur n'a que vingt balles"
Le B.C.R.A. a fait parachuter par des aviateurs anglais venus de Blida,
du 25 juin au 8 août 1944, un commando américain de 15 hommes,
le Major Davies, le Commandant Plagne, des radios pour le D.M.R.
des armes et des munitions pour nos maquis.

Ajoutons qu’il y eut aussi dans les containers largués, de l’argent, du chocolat et du tabac. Ce qui était bon pour le moral des maquisards.

Localisation : https://www.openstreetmap.org/?mlat=43.7177&mlon=2.5656#map=14/43.7177/2.5656

 

Stèle du maquis de Laroque

Stèle du maquis de Laroque, Maquis de Vabre / CFL 10, Lacaze

Passant
Accorde une pensée aux sept combattants du C.F.L. 10 - Maquis de Vabre
Tombés ici le 8 août 1944 pour que tu vives libre.
                   ---
Lieutenant Gilbert BLOCH, dit PATRICK, 24 ans,
Roger GODCHAUX, 21 ans,
Idelfino CAVALIERO, 24 ans,
Rodolphe HORWITZ, 18 ans,
Gabriel SICARD, 23 ans,
Henri BERNARD, 21 ans,
Victor CELESTIN, 24 ans.

Localisation : https://www.openstreetmap.org/?mlat=43.7282&mlon=2.5272#map=15/43.7282/2.5272

 

 

Anecdote

Le « piano » était le poste radio émetteur-récepteur dont était équipé le DMR pour communiquer avec Londres. Les « pianistes » étaient les opérateurs radio qui le faisaient fonctionner.

Un jour de 1944, les « pianistes » du DMR de la R4 devaient arriver à Vabre par le petit train, se présenter à la gendarmerie avec une phrase de code pour être ensuite acheminé vers son PC de Bourion, au dessus de Vabre.

Retardés, ils arrivèrent de nuit à Vabre, mais allèrent quand même sonner à la gendarmerie :

  • C’est pour quoi ? demande le gendarme de permanence,
  • Nous venons accorder le piano, disent les « pianistes » en énonçant la phrase de code,
  • Il n’y a pas de piano à la gendarmerie ! réplique le gendarme en refermant la fenêtre de l’étage.

Ils étaient tombés sur LE gendarme qui n’était pas de mèche, et repartirent à Toulouse. Pour revenir quelques jours plus tard, avec un plan d’acheminement qui fonctionna mieux.

Poste émetteur-récepteur valise type MK I.

Journal Officiel

L’Amicale des Maquis de Vabre est née en janvier 1945 et c’est paru au Journal Officiel du 17 février de la même année. Plus de 72 ans se sont écoulés, son objet a évolué, mais l’Amicale est toujours là !

Journal Officiel de la République Française, 17 février 1945

27 octobre 2017

La soirée d’hommage au Maquis Pol Roux, qui s’est tenue le 27 octobre, fut un vrai succès. D’affluence d’abord, la 1ère partie remplissant la salle au delà de sa capacité d’accueil, et la 2ème partie rassemblant 110 personnes autour d’un repas et d’un micro.

Que les participants soient chaudement remerciés, et en particulier les familles de maquisards qui firent le voyage, et prirent la parole. Sans eux, cette soirée n’aurait pas été tout à fait la même. Des rencontres ont pu se faire autour d’un film, d’un verre ou d’une table. Pour les organisateurs, c’est LA récompense.

Nous aurons l’occasion de relater plus longuement cette soirée, dans un futur proche.