Stèle du terrain de parachutage Virgule

Stèle de Virgule – Maquis de Vabre / CFL 10 – Viane
"De la Chouette au Merle blanc, le chargeur n'a que vingt balles"
Le B.C.R.A. a fait parachuter par des aviateurs anglais venus de Blida,
du 25 juin au 8 août 1944, un commando américain de 15 hommes,
le Major Davies, le Commandant Plagne, des radios pour le D.M.R.
des armes et des munitions pour nos maquis.

Ajoutons qu’il y eut aussi dans les containers largués, de l’argent, du chocolat et du tabac. Ce qui était bon pour le moral des maquisards.

Localisation : https://www.openstreetmap.org/?mlat=43.7177&mlon=2.5656#map=14/43.7177/2.5656

 

Hommage à Gilbert Bloch

A l’initiative de la mairie de Viane-Pierre-Ségade, un hommage a été rendu à Gilbert Bloch, alias Patrick, au cimetière de Viane où il repose depuis 1944.

Rappelons à cette occasion qu’il fut polytechnicien (1939, même promotion que Serge Ravanel) mais qu’en raison de sa judéité, il fut inscrit sur la « liste B » qui lui interdisait les emplois publics (lois anti-juives de 1940). Engagé dans les EIF, puis dans les Maquis de Vabre, il fut tué lors de l’attaque allemande du 8 août 1944. Il a été enterré à Viane car il n’avait plus de famille pour réclamer son corps.

Cimetière de Viane, 18 août 2018

A cette occasion, Guy Madern, président de l’Amicale des Maquis de Vabre et qui fit partie de la même 2ème compagnie que lui, a pris la parole (photo Alain Fritsch).

 

Le Petit train

En 1943, pour les actualités de l’époque, Albert Mahuzier et Marcel de Hubsch tournent un petit documentaire sur le « Petit train » (ainsi qu’il est appelé sur place), qui va de Castres à Murat-sur-Vèbre, au travers des Monts de Lacaune. Le commentaire bon enfant, qui vante ce petit coin de France, ne dit évidemment rien de son usage pour les résistants, les réfugiés, l’approvisionnement, … et même pour les communications téléphoniques des Maquis de Vabre qui passent par les fils le long de la voie. Car le « Petit train » traversait tout le territoire du CFL 10. Guy de Rouville participa à l’écriture du synopsis de ce film, baptisé « Le Tortillard », probablement plus évocateur.