L’arrivée des 3 déserteurs SS (mai 1944)

Le compte rendu écrit à la main de l’interrogatoire des trois déserteurs mené par l’adjoint militaire du maquis de Vabre, le lieutenant Honcourt (Pierre Hoepffner), officier d’active alsacien parlant bien l’allemand et expérimenté dans le Renseignement, indique le grade de « Obergefreiter » pour l’un (Hans) et « Gefreiter » pour les deux autres, qui sont des grades de la Wehrmacht (comme nous l’a fait remarquer Simon Wiesenthal dans le Livre d’Or). Leur inscription sur le Registre militaire clandestin du maquis (ouvert seulement après le jour J) sur leur déclaration fait apparaître le terme « Waffen S.S » précédé du grade « sous-officier » pour Hans et « caporal » pour les deux autres, les trois enregistrements n’ayant pas été faits à la suite.

Militaires de la Wehrmacht ou S.S. ? Les maquisards avaient tranché : c’étaient leurs trois SS !

[…] Un dimanche matin, Mme de Rouville mère vient me voir :

– Dites, Armagnac vient de passer, il m’a lâché trois S.S. dans le parc !

[…] Le groupe (F.F.I.) Armagnac faisait « des coups » : quand les coups étaient faits, il repartait avec sa quinzaine d’hommes. […] Il voulait qu’on se débrouille pour les conséquences.

 

Henri Combes

Interrogatoire des trois S.S. à leur arrivée à Vabre, mené par Pierre Hoepffner (Lt Honcourt).

Johann MÛLLER, alias Hans

Retranscription de l’interrogatoire de Johann MÛLLER, alias Hans, de la main de Pierre Hoepffner

MÛLLER Johann – né à Neroth (Allemagne)
Obergefreiter – Luftwaffe.
Campagne de Russie :

  • Crimée
  • Stalingrad
  • Caucase.

Père né à Bordeaux
Mère – Saargebieth.
Rentré en france le 4 Avril 1944
Basé à Montauban – Versé dans l’infanterie.
Prison de Castelsarasin pour retard de permission.
Évadé le 5 ou 6 Mai.
Venu à pied jusqu’à 6 kms d’ Albi.
Civil : chauffeur à Düsseldorf.

Connaissance officier français pendant tournée de la plaine de Montauban. Demande renseignement sur maquis.

Connaissance femme française à Castelsarrasin qui donne costume civil : Marguerite…. 59 grand Rue ( 2 chambres).

Paysan à 6 kms d’Albi le mettant en liaison avec hommes d’Armagnac.

Papiers militaires pris par Armagnac.

Oscar PIPUS

  • 20 ans
  • Gefrieter division das Reich réd. 4, puis Réd Deutschland.
  • Né en Bessarabie (Roumanie)
  • Enrôlé dans l’armée allemande lors du passage des troupes dans son pays.
  • Pris par la Milice française à Lyon et remis à la Feldgendarmerie pour faux papiers et tenue civile
  • Transféré à Castelsarrasin
  • Évadé avec Müller.

August MELLIGER

  • Paysan de 19 ans
  • Né canton Argovie Suisse
  • Gefrieter Rgt Deutschland.
  • Poursuivi en Suisse pour contrebande.
  • Tente de passer en France plusieurs fois.
  • Passe en Allemagne par Schaffouse et est enrôlé dans l’ Armée Allemande.
  • Envoyé en Russie sur les arrières.
  • Emprisonné à Lyon comme Pipus, puis suit son sort.

Attaque allemande sur « Virgule »

Johann Mûller (alias Hans), le déserteur SS enrôlé au maquis de Lacado comme mécanicien-chauffeur a-t-il « donné » aux allemands l’emplacement des maquis et du terrain « Virgule » ? Soupçonné avec raison mais sans preuves absolues, il a été acquitté par ses camarades juifs de Lacado et La Roque à qui Pol Roux l’avait livré pour jugement.

Cinquante ans après, les anciens du maquis continuent de penser qu’ils ont eu raison de l’innocenter. Hans a terminé sa carrière de « résistant » comme chauffeur d’un officier à Marseille. Depuis, plus de nouvelles.

Des deux autres S.S déserteurs, seul est revenu Oscar le roumain qui est resté en France.